Au laboratoire ...

L’étude complète d’un sol nécessite, en complément des observations de terrain, de réaliser des analyses en laboratoire. Selon les objectifs de l’étude et les moyens financiers, un nombre plus ou moins important d’analyses est réalisé sur des échantillons provenant de quelques horizons spécifiques (par exemple, seulement l’horizon de surface) ou de tous les horizons du profil. Les échantillons sont recueillis lors d’un sondage à la tarière ou directement par prélèvement dans une fosse. Cette dernière méthode paraît plus « sûre » car les horizons sont mieux individualisés.

L’objectif ici n’est pas de dresser une liste exhaustive des analyses possibles et de leur méthodologie mais de donner un aperçu rapide des analyses courantes en science du sol.

Une première mesure simple à réaliser en laboratoire consiste à déterminer le pH du sol. Ce paramètre est surtout intéressant dans le cas de sols cultivés, l’optimum agronomique se situant entre 6.5 et 7.5. Cette mesure n’est pas pérenne et peut considérablement varier avec les pratiques culturales.
On peut chercher à caractériser le sol d’après ses constituants chimiques. Il est ainsi possible de doser les éléments majeurs d’un sol de manière totale, ou en ne prenant en compte qu’une forme particulière de l’élément. Les éléments généralement dosés sont les suivants : Si, Al, Fe, K, Mg, Ca, Na, Ti. Des oligo-éléments et éléments traces peuvent être également recherchés pour évaluer le stock d’un élément. Ce type d’analyses peut mettre en évidence des phénomènes de carence ou excès en un élément dans un sol. Elles permettent aussi de suivre l’évolution des teneurs en ces éléments avec la profondeur et pourquoi pas de faire des comparaisons entre différents profils.

Si on s’intéresse plutôt à la fertilité du sol, on va chercher à quantifier les quantités d’azote, de phosphore et de potassium présentes ainsi que la Capacité d’échange cationique (CEC).
Un dernier élément qu’il est courant de prendre en compte est le carbone. La teneur en carbone des échantillons est une donnée d’importance car elle est corrélée à la teneur en matière organique (à un coefficient multiplicateur près). Vu l’importance de la matière organique dans la vie du sol, on comprend toute l’utilité de sa quantification.

Enfin, nous avons vu précédemment qu’il est possible d’estimer sur le terrain les proportions en argile, sable et limons et d’attribuer à un échantillon une classe texturale (sablo-limoneux, par exemple). En laboratoire on peut déterminer précisément ces proportions et même distinguer les limons fins et grossiers et les sables fins et grossiers : on réalise alors une granulométrie cinq fractions. Vous l’avez compris, texture et granulométrie sont liées : la première exprime de manière synthétique et sous la forme d’un adjectif le résultat de l’analyse granulométrique. La composition granulométrique d’un horizon de sol détermine son comportement et son fonctionnement, c’est pourquoi cette analyse apparaît comme celle de base à réaliser.

Une étude pédologique complète se compose donc d’une première phase de terrain au cours de laquelle on étudie le sol en l’intégrant dans le paysage. L’observation de différents critères nous permet de porter un premier jugement sur l’historique de ce sol et son fonctionnement et d’orienter les analyses ultérieures en laboratoire qui seraient nécessaires pour compléter ce diagnostic. Ces deux phases sont complémentaires puisque les observations de terrain nous permettent d’interpréter certains résultats analytiques et vice versa.

 

Source: Guide des analyses en pédologie, D. BAIZE, 2000. INRA Editions


A TELECHARGER : Détermination de la granulométrie au laboratoire

 

EN SAVOIR PLUS : Lien vers la Base de données des analyses de terre (BDAT) qui regroupe près d’un million de résultats d’analyses d’horizons de surface de sols cultivés, récoltées auprès de laboratoires agréés par le Ministère de l’Agriculture et de la pêche. Ces analyses de terres sont réalisées à la demande des agriculteurs afin d’optimiser la gestion de leurs parcelles.


Retour à des observations à la carte

ImprimerE-mail