Structure et porosité

La structure et la porosité des horizons sont des caractérisations qui s’effectuent sur des sols non remaniés, de préférence sur des parois de fosses fraichement réalisées. Les sondages à la tarière ne sont pas appropriés pour étudier la structure des sols.

AgrégatsLa structure correspond à l’arrangement dans l’espace des éléments minéraux et organiques du sol de manière à créer plus ou moins de vides. Décrire la ou les structure(s) d’un horizon, consiste à :
• noter la présence ou non d’agrégats,
• leur forme,
• leur dimension (de très fine à très grossière),
• leur netteté.

 

A partir de ces observations, il est possible de rattacher la structure d’un horizon à un grand type d’organisation structurale dont voici quelques exemples :

 

Structures du sol

1 : Structure grumeleuse constituée d’agrégats de taille inférieure au millimètre. La porosité est particulièrement forte.
2 : Structure polyédrique anguleuse observée sur la paroi d’une fosse. Les agrégats, dont la taille est comprise entre 5 et 10cm, montrent des arêtes nettes.
3 : Structure lamellaire caractérisée par des agrégats à orientation horizontale et dont l’épaisseur est plus faible que leur largeur.
4 : Structure prismatique dont l’unité de base, le prisme, est orienté verticalement, présente des faces planes et des arêtes vives. Les racines se développent préférentiellement entre les prismes.


Certaines structures sont héritées du matériau parental ; d’autres sont issues de la formation et de l’évolution des sols.

PorositéLa porosité fait référence au volume des vides présents dans le sol et disponible pour l’air, l’eau, les racines, etc. Elle peut être d’origine biologique (vers de terre, racines, etc.), structurale (au niveau de la motte de terre) ou texturale.
On distingue la porosité intra-agrégat et inter-agrégat. La première est évaluée en comptant le nombre et la taille des pores/cm². L’utilisation d’une loupe sur le terrain est fortement conseillée ! La seconde prend en compte les vides générés par la structure, l’activité biologique, etc. La porosité globale d’un horizon est estimée en combinant ces deux sources d’information, mais reste très subjective.

La connaissance de la structure et de la porosité des différents horizons d’un sol est essentielle puisque c’est elle qui permet aux racines, à l’eau et à l’air de pénétrer dans le sol. La structuration du sol influence par exemple les  vitesses de germination des graines, le drainage des sols. Cela nous donne donc des indications sur les propriétés du sol au moment de l’observation. En effet, la structure d’un sol n’est pas figée et peut évoluer plus ou moins rapidement avec le travail mécanique, les facteurs climatiques (gel/dégel) et biologiques (exploration des racines, actions d’organismes vivants, etc.).

 

 

 

EN SAVOIR PLUS : Baize D., O. Duval et G. Richard - 2013. Les sols et leurs structures. Ed. Quae. Col. Synthèses. 264 pages.

Retour à des observations à la carte

Imprimer